Groupes de travail

1. Conservation commmunautaire des primates

Alors qu’environ 60 % des 500 espèces de primates non humains (PNHs) sont considérées comme menacées,
les enjeux de conservation ciblant ces espèces sont de plus en plus mis en avant, tant par les scientifiques,
les conservationnistes, certaines communautés locales que les medias. Dans cette urgence à agir, se pose la
question de l’efficacité des stratégies de conservation, problématique largement étudiée depuis plus de 20 ans.
Depuis la convention sur la diversité biologique de Rio, il y a une reconnaissance de la nécessité de prendre
en compte, respecter et considérer les savoirs et pratiques des populations locales, notamment en lien avec le développement durable et la conservation de la biodiversité. En parallèle, les projets se déclarant comme conservation communautaire sont de plus en plus nombreux et fréquents, et peuvent être définis comme des projets responsabilisant les populations humaines riveraines des espaces à protéger, avec leurs pratiques et leurs savoirs, et en associant conservation de la biodiversité et développement local. Il y a déjà 15 ans, dans son article proposant de repenser la conservation communautaire, Berkes synthétisait les difficultés associées. Pour certains, elle est forcément inefficace car les objectifs de conservation et de développement sont incompatibles alors que pour d’autres, c’est sa mise en œuvre non adaptée qui la rend inefficace.
 
Aujourd’hui, force est de constater qu’il y a régulièrement des écarts importants entre ce qui est annoncé et ce qui est fait sur le terrain. L’hétérogénéité et la diversité des projets revendiquant cette catégorie nous amènent à nous questionner sur la manière dont ce terme est employé, mobilisé et mis en avant par les différents acteurs. C’est à partir de cette hypothèse qu’un groupe de travail de la SFDP a été créé en janvier 2019. Regroupant une dizaine de personnes, l’objectif est de partir d’une caractérisation, la plus exhaustive et la plus complète possible, des différents projets se déclarant « conservation communautaire » en lien avec des PNHs. En associant des recherches systématiques dans la littérature scientifique, des recherches sur le web généraliste et la mobilisation des réseaux de ses membres,  ce groupe de travail cherche à établir une liste mondiale de ce type de projets, avec deux objectifs principaux : 1) établir une cartographie de la conservation communautaire des PNHs et analyser les espèces et les régions du globe concernées et 2) mieux conceptualiser cette notion, en partant de la pratique qui en est faite, pour éventuellement établir de nouvelles catégories permettant de mieux rendre compte de la diversité des processus et mécanismes que recouvrent ce terme.  Etablir une base de données rassemblant les projets de conservation communautaire impliquant des PNHs et confronter les différents types de mécanismes permettrait d’établir des recommandations pour des projets de conservation plus efficaces.
Si vous souhaitez contribuer à ce travail, vous pouvez contacter Victor Narat (vnarat@mnhn.fr)

Berkes, F. (2004). Rethinking community‐based conservation. Conservation biology18(3), 621-630.